UA-131889480-1
ACC BlogACC MultiplayerNEWS - ACCNEWS - GEN
A la Une

1.2 – Competition Server changes

1.2 La "compétition" changement des serveurs

Avec la nouvelle mise à jour 1.2, le dernier plus haut classement et les serveurs de compétition (CP) sous-jacents prennent forme et se rapproche de ce que nous avons conçue au départ.
Jusqu’à présent, ils fonctionnaient comme des serveurs « pick-up », permettant de réutiliser les mécanismes – maintenant, ils fonctionneront dans leur implémentation dédiée comme des serveurs « booking » dans un programme normal.

Aperçu rapide

Les serveurs de compétition sont destinés à combler le fossé (assez grand) entre les multijoueurs publics plus occasionnels et les courses sérieuses et dédiées organisées par des ligues privées. Bien que l’on puisse trouver de bonnes courses en MP public sans aucun doute, il s’agit généralement d’une série de courses de 20 minutes pour le plaisir du moment. Dans les courses de ligue, nous pouvons trouver la plus haute compétition, un suivi à long terme par points de championnat (ou similaire) et l’utilisation complète des fonctionnalités immersives comme les règles de pitstop – par le coût de s’engager dans un programme et d’assister aux courses tous les quelques jours/semaines.

Entre les deux (et non en remplacement de l’un ou l’autre côté), vous trouverez les serveurs de la compétition. Organisant un petit nombre de courses chaque jour pendant la période de pointe de la région, ils devraient nous permettre d’avoir une bonne course dans un style de ligue sans jamais rejoindre une autre ligue que la communauté ACC. Le classement de la compétition suivra notre progression à travers chaque course, et nous permettra également d’être triés dans une grille de compétition.

Horaire et variantes

Nous essaierons de proposer à la fois un programme facile à mémoriser, tout en appliquant différentes variantes de la course et des réglages afin d’obtenir un mélange intéressant, et bien sûr d’essayer différents aspects pour voir ce que nous aimons chez les simulateurs et comment nous pouvons faire évoluer le système à l’avenir.

Horaire de base

Chaque jour, nous verrons 3 courses avec les sessions correspondantes :
18:00 : Q 10, R 45 minutes
20:00 : Q 15, R 60 minutes
22:00 : Q 10, R 45 minutes

L’inscription commencera 5 minutes avant le début de l’événement, et comportera une phase de  » jointure  » de 5 minutes où les serveurs effectueront un entraînement libre de 5 minutes. Dans l’exemple de la course de 18:00, cela signifie :

1) Pendant la journée, vous verrez le compte à rebours vers 17:55
2) 17:55 – 18:00 vous pouvez vous inscrire
3) 18:00 les serveurs commencent leur FP1 de 5 minutes
4) 18:00 – 18:05 vous pouvez rejoindre le serveur
5) 18 h 05 – ~19 h 05 Séance de questions et réponses

Cela arrivera tous les jours. L’heure correspond à l’heure locale de la région :
EU – CET (UTC+1)
US – CST (UTC-6)
(oui nous cherchons une autre région entre UTC+8 et UTC+11)

Variantes

 

1) Conditions météorologiques
Tous les serveurs fonctionneront avec une météo dynamique avec un objectif de 10% de chances de pluie (week-end pluvieux) et 20% de conditions humides/variantes pendant la course. Ceci est accompli par un réglage spécifique et statique dans la configuration de l’événement – comme vous le savez déjà.
Les sessions Q et R se chevaucheront, de sorte que l’état de la piste et la situation météorologique pour le départ de la course soient connus.

2) Configuration du week-end de course
La session Q (et donc la session R) commencera à un moment aléatoire de la journée dans l’après-midi, avec environ 20% de chances pour une course de nuit. Le multiplicateur de temps sera également aléatoire entre 1 et 4. Habituellement, la course aura lieu le dimanche, ce qui devrait se traduire par des niveaux d’adhérence très élevés immédiatement – mais il y a 30 % de chances pour une course le samedi, ce qui se traduira par une évolution de l’adhérence de la piste.

3) Règles du Pitstop
Pour les courses d’une durée de 60 minutes, il y a 50% de chances que les règles d’arrêt au stand soient actives selon le réglage Blancpain Sprint : un arrêt au stand obligatoire dans une fenêtre d’arrêt au stand de 10 minutes. Cet arrêt au stand est valable si vous avez changé les pneus ; le ravitaillement en carburant n’est pas autorisé pendant cette course.

Pour les courses d’une durée supérieure à 60 minutes, nous limiterons le temps de relais du pilote à au moins 65 minutes. Cela signifie que vous n’avez rien à faire, sauf remettre votre temps de relais à zéro en entrant dans la pitlane.

Les règles de pitstop seront connues avant l’inscription.

4) Piste
Les jours non pairs du mois (comme le 1er, le 3, le 5, … le 31) nous exécuterons le calendrier 2019 avec Zolder en fin de mois. Pour les jours pairs, la piste est inconnue jusqu’à la fin de la phase d’enregistrement. En outre, vous devez utiliser la voiture sélectionnée lors de l’inscription à l’événement.
La saison sera toujours 2019, car nous voyons ici le meilleur BoP (Balance of Performances).

5) Variantes spéciales
Chaque 1er dimanche du mois, les trois courses sont remplacées par une course d’endurance de 2h à 19h00 heure locale de la région.
Nous allons recueillir des expériences et examiner les chiffres, en changeant éventuellement les formats et/ou en ajoutant encore plus de piment (en vous regardant, jour de la semaine) dans le même schéma d’intersection des différentes composantes de la date.

Au final, nous devrions voir un mélange intéressant de diverses caractéristiques et aspects, qui peuvent encore être entièrement décrits par une poignée de règles. De plus, vous verrez la configuration de la première course pendant toute la journée, qui est exemplaire pour le reste des événements.

Exemple de calendrier:

upload_2019-11-6_15-53-37.png

Remarques :
1) Les 1er dimanche/mois sont marqués en orange (= 2h de course)
2) ce calcul montre déc 2019 / jan 2020, c’est pourquoi nous sautons Zolder une fois par an

 

Exigences du « RATING »
Un grand avantage des courses de ligue organisées est le contrôle actif de la course, et donc des standards de course comparables. Pour les serveurs CP ouverts, nous devons nous fier à nos outils pour permettre des courses aussi propres que possible, et donc utiliser trois médailles de piste et une cote de sécurité assez élevée comme exigences. Bien que cela limite le nombre de pilotes déjà peu nombreux, il est nécessaire de permettre des courses propres. Bien sûr, les données montrent que les deux ont une corrélation assez drastique avec la capacité de conduite, donc nous nous attendons à voir des courses propres dans les divisions élevées (une fois que la cote de sécurité se sera stabilisée aux valeurs cibles correspondantes).

 

Le « SA » sera ajusté en fonction des chiffres et de l’expérience, l’attente actuelle est de 70-90 en « SA » requis. En cas de doute, nous utiliserons un nombre plus élevé, car il est plus important d’avoir des courses propres que d’avoir une course avec une grille complète qui se termine en T1. De plus, la cote SA a été encore améliorée avec cette mise à jour ; de plus, les serveurs du CP peuvent ou non être spectateurs, ce qui peut entraîner des pénalités pour conduite imprudente (ou une interdiction de 3 jours du système CP pour des actions délibérés de langage, action de « revanche »).

 

Pour les circuits prédéfinies, nous allons définir 3 « médailles de piste » comme minimum d´accès. Pour les pistes inconnues, ce sera plutôt un « Track Competence Rating » (TR) de 99.

Avoir le bon RATING pour accéder
La plus haute note de ACC jouera un rôle important lors de la visite des serveurs de compétition. En effet, dès que vous entrez dans la session Q, vous êtes sur la grille et en sortez, ce qui entraîne une perte énorme de CP Rating (ou à l’inverse, finir la course vous fera « gagner » contre tous ceux qui ont quitté la course). Il est impitoyablement orienté sur le résultat de la course, donc le rythme de « hot lapping » n’est pas le seul composant dont vous aurez besoin afin d’obtenir un faible nombre de courses sur ces serveurs.

En parlant de numéro de course : Ils sont assignés par le rang mondial de votre « CP rating », si vous êtes dans les 900 premiers (sinon il n’utilisera que les numéros 900-9xx, où plus bas est le mieux). De cette façon, la force de n’importe quel pilote devrait être à peu près visible par le numéro de course, et vous savez ce que vous avez fait aujourd’hui si vous avez couru avec la voiture n°1.

 

Séparation et tri
Les serveurs fonctionneront sur une grille d’une taille maximale de 25 voitures, et les utilisateurs enregistrés seront répartis sur différentes divisions en fonction de :
– CP Rating
– SA Rating
– Nombre de refus
– Autres ratings

 

Dans le cas où nous avons plus d’inscriptions que de capacité du serveur, nous essayerons d’inclure les meilleurs pilotes et de les répartir en fonction de leur force et de leur sécurité. Celui qui n’obtient pas un slot sera rejeté, ce qui augmente les chances d’être accepté la prochaine fois. Il est donc très peu probable que vous soyez rejeté plusieurs fois de suite, continuez à essayer. Bien sûr, l’amélioration de SA, CN et CC (valeurs maximales de tous les temps) vous aidera à trouver une place.

La quantité de serveurs et la configuration précise (surtout la longueur de la course) vont bien sûr être constamment revues et réajustées, avec pour objectif d’obtenir les serveurs que nous avons remplis tout en gardant un budget raisonnable.

Raisonnement
Nous nous attendons à des opinions différentes sur la plupart des éléments et nous nous réjouissons d’une bonne discussion. Pour nos réflexions, nous allons essayer de couvrir les questions fréquemment posées et retours positifs et négatifs dédiés au sujet  ici ci-dessous:

1) Événements quotidiens vs. courses « horaires »
N’ayant pas trop d’utilisateurs (qui se qualifient aux normes élevées), nous organisons des événements quotidiens pour concentrer les participants dans un certain délai. Faire des courses à l’heure ne changerait pas trop par rapport à l’ancien état du serveur CP ; les utilisateurs choisiraient un ou deux des 5 ou 7 créneaux horaires, ce qui donnerait une distribution – plus de courses, moins de participants/course.

2) Courses longues contre courses courtes
Un des objectifs que nous essayons d’atteindre avec les serveurs CP est d’offrir une expérience qui n’est tout simplement pas possible sans rejoindre une ligue dès maintenant. Si nous réduisons les serveurs CP à 20 ou 30 minutes, cela augmenterait certainement la popularité et le nombre de participants (ce qui est bien sûr génial) – avec deux inconvénients. Le premier est que nous perdrions probablement la compétition dans une course d’une heure, dans un échange de quelque chose qui est trop proche d’une expérience de député public. L’autre aspect est que nous n’avons toujours pas de ressources illimitées pour faire tourner un grand nombre de serveurs en plus de l’infrastructure actuelle du backend, et la durée de la course est considérée comme la principale option de « contrôle de la population ».

Nous allons donc commencer dans cette configuration et regarder les chiffres et les retours d’expérience. Si nous atteignons la cible pour voir des courses plus longues utilisées par un nombre raisonnable d’utilisateurs – très bien. Si nous devons diminuer la longueur de l’événement pour augmenter la population du serveur, nous le ferons. Il est certain que nous serons sur nos gardes et que nous appliquerons les ajustements nécessaires.

Mais la dernière raison est que nous n’avons pas-très peu de rapports indiquant que nous ne devrions pas toucher à la longueur de course de 1h même sur les serveurs CP actuels (qui n’ont clairement pas la population que nous recherchons), juste pour les raisons que nous avons déjà touchées : C’est la seule façon en dehors d’une ligue de voir une course sur une distance non occasionnelle.

3) Traces aléatoires
Nous savons déjà que tout le monde n’aimera pas les morceaux inconnus. Couvrons quelques éléments où cela peut briller :
A l’ACC, nous essayons de vous mettre dans le rôle d’un pilote de course (par opposition à un simulateur normal). Un vrai pilote de course n’a pas la possibilité de choisir sa voiture en fonction de la piste, il s’en tient à ce qu’il a. Le côté positif est que cela réduit aussi l’effet que vous verriez un certain ensemble de voitures dominer la course – même si le BoP 2019 est vraiment bien meilleur et que les différences entre les voitures n’ont pas autant d’importance. (Les simulateurs ont toujours tendance à regarder les tableaux de résultats des hotlaps, et à décider en fonction de quelques centaines – surtout sur les serveurs CP où l’on parle vraiment de compétition et de résultats de course qui comptent).
De plus, les vrais pilotes n’ont qu’une fraction de notre temps d’entraînement. En simracing, nous comptons des heures ou même des jours ; les vrais pilotes (cas extrême des pilotes Pro dans une équipe Pro/Am) ont un temps de piste étonnamment bas avant le début des sessions de qualyfing. Même les sessions P les plus longues sont divisées par les membres de l’équipe, préférant généralement le pilote le plus faible aux autres. Donc avec une piste inconnue, on vous demande de sauter dans la voiture, de faire votre truc et c’est tout.

Cela demande bien sûr des compétences différentes ; être capable de se mettre dans un état compétitif en quelques minutes est une toute autre histoire que d’être capable d’obtenir un certain rythme après des jours de pratique d’une combinaison piste/voiture – mais c’est beaucoup plus proche de la réalité, et c’est la même chose pour tout le monde. Bien sûr, la préparation et le dévouement peuvent toujours être payants, mais d’une manière différente.

Et après tout, si vous n’aimez pas la piste inconnue d’aujourd’hui – hier et demain, la piste a été tracée toute la journée. Nous allons voir comment la popularité entre les deux modes se répartit et peut changer le ratio en fonction des chiffres (mais cela peut aller dans les deux sens).

4) Séances de questions courtes
Avec seulement 10-15 minutes, les séances de Q sont très courtes. Les raisons sont similaires à celles de la précédente :
Un vrai pilote de course n’essaie pas de faire un hotlap pendant 30 minutes jusqu’à ce que ça aille bien. Les sessions Q / pilote sont courtes, de plus elles ne se téléportent pas aux stands et ont un travail instantané. Les vrais pilotes de course sont invités à livrer en très peu de tours. Encore une fois, c’est un ensemble différent de compétences requises, mais encore une fois, c’est le même pour tout le monde.

L’autre raison est bien sûr de mettre l’accent sur la course, et d’obtenir le meilleur rapport course/temps pour les efforts investis. En théorie, cela pourrait être étendu pour courir un week-end FP1 / R seulement, avec une grille basée sur le CP Rating (droit ou même inversé), peut-être que cela deviendra une option plus tard. Néanmoins, nous aurons besoin d’un certain temps de piste pour nous préparer et nous adapter aux conditions de la piste.

5) Seulement 50% de chance pour les arrêts aux stands obligatoires
Alors que les courses Blancpain ne disputent que des courses de 60 minutes avec arrêt au stand obligatoire (et nous couvrons cela pour 50% des courses CP), la raison principale peut être l’aspect d’équipe et l’échange de pilotes – en particulier pour pimenter le milieu de terrain en inversant les résultats des qualifications PRO/AM. Ajouter un pitstop est comme un lancer de dés, cela peut rendre une course plus intéressante, mais cela peut aussi déchirer des groupes – ce n’est donc pas forcément bénéfique.
Au lieu de cela, une course de 60min CP est une opportunité unique de faire l’expérience du cycle de vie complet d’un pneu, et d’utiliser le réservoir d’une voiture. L’ACC a tellement de profondeur en ce qui concerne l’usure des pneus et la dynamique correspondante, qu’il serait dommage de toujours passer à côté de cela.
Là encore, un relais complet récompensera différentes compétences, mais apportera aussi des effets intéressants sur la table et équilibrera même différents aspects de la voiture comme la consommation de carburant ou le respect des pneus.

7) Pourquoi la capacité du serveur est-elle limitée ?
Tout simplement parce que l’ACC est un investissement (assez juste) unique, en aucun cas nous ne pouvons étendre le coût de fonctionnement de l’infrastructure backend sur plusieurs années en fonction des revenus. Oui, il y a d’autres titres de simulation qui le font, mais ils ont des chiffres différents à la fois en termes de prix, d’utilisateurs et de frais d’abonnement.

8) S’agit-il maintenant de jumelage ?
Ce que nous faisons avec la liste de serveurs et quickjoin est un algorithme de matchmaking assez avancé, tandis que ce changement de serveur CP ajoute un calendrier et l’infrastructure d’enregistrement correspondante. Il utilise un algorithme de triage comparativement simple mais efficace pour assigner les pilotes aux splits, en fonction de la façon dont nous évaluons leur compétitivité.

Pour me citer du post d’ouverture de la discussion initiale sur le matchmaking : « Je ne dis pas que nous ne sommes pas en train de chercher notre propre interprétation d’un ajout de multijoueurs non ramasseurs et plus compétitifs. Mais cela aurait le caractère d’événements distincts et serait un ajout, et non un changement complet du système multijoueur que nous avons choisi d’adopter ».
La première étape était le concept de serveur CP fonctionnant en mode pickup comme un serveur public, maintenant nous pouvons enfin clore les préparatifs nécessaires pour le faire fonctionner comme des événements quotidiens et, nous l’espérons, augmenter sa popularité et sa gravité.

Cependant, c’est ce que beaucoup d’utilisateurs comprennent comme du matchmaking, donc la réponse peut être « techniquement non » ou « oui ».

9) Verrons-nous d’autres régions ?
Aucune promesse, mais nous voyons qu’au moins une autre région en Asie de l’Est, pas trop loin de l’Australie, pourrait avoir une chance d’être peuplée. D’autres régions peuvent dépendre des réactions, si nous voyons une masse critique d’utilisateurs réguliers ne pouvant pas courir sur la région assignée, cela pourrait être envisagé – bien que l’ajout de régions présente immédiatement l’inconvénient de a) trouver et gérer des serveurs à cet endroit et b) diviser la population qui peut courir sur ce serveur. Si nous parvenons, par exemple, à faire fonctionner les États-Unis de manière à moitié décente, nous pourrions rompre cette situation en ajoutant une région pour l’Amérique du Sud.

10) Cela résoudra-t-il le problème « pas de serveurs CP dans la région » ?
Bien que le nouveau système utilise des méthodes différentes pour l’assignation des régions, nous devrons voir comment cela fonctionne en pratique pour les utilisateurs qui ont ce problème de connexion particulier.

11) Quel sera le numéro de course des pilotes en dehors du Top 1000 ?
L’assignation de rang ne fonctionne que pour les pilotes du Top 900. Si votre rang mondial est 413, vous aurez la voiture #413.
Si votre rang mondial est 913 ou 4235, vous serez simplement trié selon les numéros de 901 à 9XX. Donc le meilleur pilote en dehors du Top 900 aura le #901, le deuxième meilleur sur ce serveur aura le #902 et ainsi de suite.

12) Est-ce que différentes longueurs de course auront des changements de CP différents ?
Oui, pour des raisons de clarté, une course de 1h aura deux fois plus d’effet qu’une course de 30min, et la moitié de l’effet d’une course de 2h.

13) Combien de CP perdons-nous en abandonnant pendant la session Q ?
Très probablement beaucoup, mais il n’y a pas de pénalité/calcul spécial. Techniquement, abandonner pendant la session Q ou R signifie simplement « abandon », vous serez classé au bas du classement et ne serez pas retiré avant l’évaluation de la note de CP à la fin de la course.

14) Et si « raison x/y pour abandonner » ?
La réponse habituelle en simulation de compétition – avoir des erreurs de logiciel, des écrans bleus, des maris/femmes qui crient, des pannes de courant ou des défaillances matérielles sont « nos » problèmes techniques/mécaniques. Faites avec.

15) Comment annuler une inscription en cours ?
La phase d’inscription est de 5 minutes seulement, il n’y a pas d’annulation. Si vous découvrez que vous ne pouvez pas vous inscrire dans les 0 à 5 minutes qui suivent l’inscription, ne cliquez pas sur « S’inscrire ».

16) Il y a 25 slots par serveur, s’il y a 55 pilotes enregistrés, est-ce que les splits seront répartis de manière égale sur 3 serveurs ou en reste-t-il un avec 5 pilotes ?
Non, les pilotes seront répartis de manière égale, donc 55 nous laisseraient 2x 18 et 1x 19 pilotes sur trois serveurs.

17) Qu’en est-il des pistes ICTG dlc ?
Ils apparaîtront dans le calendrier, mais les pilotes ne possédants pas les circuits ne seront pas en mesure de s’inscrire pour ces jours-là. Les jours de piste aléatoires sont encore à décider, les deux façons sont possibles et dépendent largement des nombres que nous recevons. En considérant les pistes dont nous parlons, il n’est pas improbable que tous ceux qui se qualifient pour les serveurs CP aient aussi le DLC.

18) Est-ce qu’un ou plusieurs événements seront retransmis en direct quelque part ?
Nous ne prévoyons pas de le faire officiellement/automatiquement, mais il est fort probable qu’il y aura des flux occasionnels si les développeurs ou les streamers de confiance sont à la hauteur. Si vous êtes intéressé et que vous avez un historique de diffusion, faites-le moi savoir. Peut-être qu’après quelques jours de pause

19) Puis-je rejoindre le serveur CP en tant que spectateur ?
Malheureusement, les ressources du serveur (à côté de l’administration et de l’attention) continuent d’être la limite ultime pour cet effort. Donc nous ne pouvons pas distribuer les mots de passe des spectateurs (exception : voir #18).

1x) Et nous on pourra en avoir… ?
Bien que je puisse voir tout un éventail d’idées cool, la réponse est probablement « désolé non ». Après des années de bonnes et moins bonnes expériences dans ce projet, nous sommes heureux et fiers d’arriver ici. En particulier, la réécriture du gameplay et du noyau multijoueur il y a un an nous a forcé à reconsidérer de nombreux aspects et à trouver un bon compromis entre ce que nous pouvons faire et ce que nous aimerions faire – sinon nous aurions risqué de ne jamais voir l’état final du jeu.
Donc oui, les saisons, les réglages verrouillés tous les mardis, les inscriptions des équipes et les courses d’endurance avec échange de pilotes, les classements – il y a beaucoup d’améliorations évidentes à partir de là, mais pour l’instant, nous sommes heureux de voir l’énorme investissement et les efforts qui sont rentabilisés par la mise en ligne.

Donc si vous avez des suggestions, veuillez les laisser ici ; il est presque impossible de dire ce qui est peut-être facile et ce qui est étonnamment difficile (de l’extérieur). Mais sachez qu’il y a de fortes chances que nous ayons eu l’idée avant et que nous ayons été obligés de la rejeter.

Source
L´ARTICLE ORIGINAL EN ANGLAIS ICI
Bouton retour en haut de la page
EnglishFrenchGermanSpanish
Fermer